Le retargeting : comment ça marche ?

Le retargeting : comment ça marche ?

28 décembre 2016 0 Par Benoît ROLLAND

Le retargeting, ou reciblage publicitaire, a été conçu pour retrouver les utilisateurs qui n’avaient pas acheté vos produits sur vos sites web.

Or, on considère que près de 95% des internautes quittent les sites marchands sans acheter lors de la première visite. Plus embêtant encore, 5 à 10% seulement de ceux-ci reviendront peut être sur votre site.

Devant cette déperdition, le retargeting permet de « tracker » ces prospects dans leurs navigations Internet à venir. 

Comment ça marche le retargeting ?

retargeting1ère étape : votre prestataire, plateforme de retargeting, insère des tags ou morceaux de codes pour identifier vos utilisateurs et constituer des audiences, ou cookie pool (selon la navigation que ceux-ci auront eu sur votre site par exemple).

2ème étape : la plateforme de retargeting identifie ensuite les utilisateurs perdus via ces cookies lors de leurs navigations sur d’autres sites internet.

3ème étape : la plateforme adresse des messages personnalisés aux différentes audiences identifiées dans les espaces publicitaires de ces sites.

Différents types de retargeting

retargeting

On distingue plusieurs types de retargeting :

  • CRM retargeting : ce sont les données du CRM (email, …) qui permettent de vous identifier et de personnaliser les messages publicitaires utilisés dans la campagne de retargeting.
  • Facebook retargeting : ce sont les données du profil de l’utilisateur qui vont permettre d’adapter les messages publicitaires, et ce sur tous les supports (pc, tablette, smartphone). Chaque réseau dispose de son offre pour segmenter l’audience. On trouve WCA (Web Custom Audiences sur Facebook, Twitter tailored sur Twitter).
  • email retargeting : ce sont les emails qui permettent de vous identifier et de personnaliser les messages publicitaires.
  • search retargeting : les bannières diffusées auprès de vos cibles le sont en fonction des mots clés tapés lors de leur recherche.
  • retargeting dynamique : idem que le search retargeting + mise à jour des derniers articles consultés.
  • etc

Les avantages

1. Vous ciblez des prospects qui ont déjà montré un intérêt pour vos produits.

2. Vous ciblez les messages à diffuser selon le type d’audience détectée.

3. Ce peut être un vrai levier pour augmenter votre taux de conversion.

4. Mais le retargeting est aussi un levier pour le reste du parcours client : notoriété, image de marque et fidélisation.

5. Vous pouvez interagir sur tous les devices notamment avec Facebook retargeting.

6. Les possibilités de ROI sont rapides, les résultats se mesurent toutes les semaines (et non tous les mois comme pour d’autres outils, SEM, etc).

 Les limites

1. Le tracking des cookies devient plus complexe notamment du fait de la réglementation. Elle impose aux sites d’obtenir l’accord des visiteurs pour commencer à collecter leurs données de navigation.

2. Les Adblockers empêchent l’affichage des annonces publicitaires.

3. Tous les types de retargeting ne permettent pas de tracker les prospects sur tous les devices.

4. Son coût peut être élevé selon l’emplacement recherché.

 

 

 

 

Le retargeting est-il fait pour vous ?

Le retargeting est un outil webmarketing destiné aux sites qui ont déjà du trafic. En effet, pour récupérer vos 95% de visiteurs perdus, il faut que ce pourcentage corresponde à quelque chose. Il faut aussi que cela intéresse les éditeurs.

Plus votre trafic de visiteurs uniques sera élevé et plus le budget de retargeting sera important.

Cet outil n’est pas autorisé pour certains secteurs d’activités. C’est le cas de la vente d’armes à feu, de tabac, contenu pornographique, service de voyance notamment.

Chaque plateforme de retargeting possède sa charte de déontologie. Se renseigner avant de choisir une plateforme.

Les acteurs du marché du retargeting

On distingue 3 grands types d’acteurs :

Les ad exchanges : ce sont des plateformes automatisées qui mettent en relation directe les acheteurs et les vendeurs d’espaces publicitaires.

Exemple : Double Click

Les ad networks : ces plateformes vendent des espaces publicitaires pour le compte des éditeurs.

Exemples : Google, Facebook, Twitter

Les DSP (Demand Site Platform) : ces plateformes permettent de vous connecter à plusieurs réseaux publicitaires, d’annonceurs ainsi que plusieurs inventaires d’éditeurs.

Exemples : Adroll, Critéo, Perfect Audience, Rocket Fuel, Retargeter…

Tarification en retargeting

Les tarifs les plus courants font appel au CPM (Coût Pour Mille impressions) et au CPC (Coût Par Clic).

Pour donner un premier repère, on peut prendre les chiffres suivants (source Adroll – Novembre 2016) :

ceci n’a pas de valeur de devis

Visiteurs mensuels

2 000 visiteurs / mois

40 000 visiteurs / mois

+80 000 visiteurs / mois

 Budget recommandé

500 € / mois

10 000 € / mois

+20 000 € / mois

En synthèse : un outil à connaître

Souvenez-vous, le retargeting fait partie des outils marketing du Paid Media, tout comme l’affiliation, le SEA, le native ads, l’emailing, …. C’est un outil à prendre en compte pour améliorer votre taux de conversion.

 

Lien utile pour faire du retargeting sur Facebook 

www.webmarketing-conseil.com

 

Sources 

www.webmarketing.com

www.siecledigital.fr

www.webmarketing-conseil.fr

www.definitions-marketing.com

Webmarketing et communication digitale – Gayet / Marie – Vuibert – 2016