Quality Score dans AdWords : principe et fonctionnement

Quality Score dans AdWords : principe et fonctionnement

21 juin 2017 0 Par Benoît ROLLAND

Google a mis en place le Quality Score et l’Ad Rank dans le cadre des campagnes Adwords. Je vous propose d’analyser ce qui se cache derrière ces 2 termes. Deux termes qu’il est important de maîtriser si vous voulez optimiser les performances de vos campagnes AdWords.

# Le Quality Score

# Les enchères

# L’Ad Rank

# Le Quality Score, qu’est-ce que c’est ?

quality-score-et-ad-rank

Dans son soucis d’apporter une réponse toujours plus pertinente à ses utilisateurs, Google a mis en place un système de contrôle du niveau de pertinence de votre site : le Quality Score, ou Niveau de Qualité.

Le Quality Score permet de déterminer :

  • la pertinence de vos annonces, c’est à dire l’adéquation entre votre annonce et votre contenu,
  • le taux de clics attendus (ou CTR pour Click Through Rate) sur votre page,
  • la convivialité et la pertinence de vos landing page : est-ce que les pages proposées aux visiteurs correspondent à vos annonces et aux mots clés utilisés ?

Le Quality Score est la synthèse de ces 3 éléments. Il se mesure de 1 à 10, 10 étant la note maximum. Vos campagnes Adwords devront prendre en compte ces éléments pour être les plus performantes possibles.

Voici quelques indicateurs à suivre pour améliorer vos campagnes Adwords :

  • le Quality Score (QS) de vos mots clés : concentrez-vous dans un premier temps sur les mots clés à fort QS, c’est à dire au dessus de 5 ou 6. Puis, cherchez à améliorer les mots clés à plus faible QS (en retravaillant vos landing pages, le choix des mots clés, le contenu des annonces, …). Adwords vous permet d’afficher le Quality Score ou Niveau de qualité au niveau de vos mots clés.

 

  • le taux de rebond : il correspond à une visite sans interaction, c’est à dire que le visiteur arrive sur votre site et le quitte sans avoir réalisé d’action particulière. Pour un site e-commerce, un bon taux de rebond est plutôt proche de 50%. Pour un site média, on est plus souvent proche de 75% car une fois que le visiteur a trouvé l’information qu’il cherchait, il quitte le site.

Le taux de rebond est le pourcentage d’internautes qui sont arrivés sur une page Web et qui ont immédiatement quitté le site, sans consulter d’autres pages = ils n’ont donc vu qu’une seule page du site.

 

  • la durée passée sur vos pages : si vos contenus intéressent les visiteurs, la durée sera longue. A cela, on peut aussi ajouter un indicateur sur l’interaction avec vos pages (inscription à la newsletter, demande de rappel / chatbot, conversion ou abandon de panier, …).

 

# Les enchères

Nous n’avons pas encore parlé des enchères. Elles ont pourtant un rôle à jouer, et pas des moindres.

Au delà de la qualité de vos annonces, de vos landing page, …, l’enchère permet de se positionner par rapport à la concurrence. Et c’est là qu’il faut associer Quality Score et enchère ! Si votre enchère ne suffit pas à se positionner par rapport à vos concurrents, peut-être que votre Quality Score vous aidera à remonter dans les positions. L’inverse marche aussi. Si votre Quality Score est faible, une enchère forte ne suffira peut-être pas à surpasser vos concurrents.

Le meux est de démarrer avec des enchères plus faibles et d’augmenter au fur et à mesure sur les mots clés à fort Quality Score. Puis, comme on l’a dit, faites le même travail sur vos mots clés à faible Quality Score en améliorant également vos annonces, landing page, …

 

# L’Ad Rank : le Graal !

L’Ad Rank est la synthèse obtenue entre votre Quality Score et votre enchère.

Un Quality Score élevé pourra vous permettre de faire des enchères plus faibles. Et des enchères élevées pourront permettre de compenser, dans une certaine mesure, un Quality Score faible. Quoiqu’il arrive, votre Quality Score est à surveiller pour vous assurer que vos annonces correspondent bien aux recherches attendues par les visiteurs.